Aller au contenu principal

Masques de protection dans notre secteur

Publié le 12/06/2020
Moldex mondmasker

Types de masques buccaux et leur fonction

On n’a probablement jamais autant entendu parler des masques buccaux que ces derniers mois et ces dernières semaines. Avec l’apparition du coronavirus, ce sujet est devenu brûlant, mais il n’est pas toujours évident de faire la différence entre les différents types de masques buccaux et de comprendre l’application correcte correspondant à chaque type.

Dans notre secteur, les inspecteurs ont également besoin d’un masque buccal pour se protéger contre certains produits avec lesquels ils entrent en contact lors de leurs inspections. Il s’agit en fait de types de masques buccaux différents des versions auxquelles Monsieur Tout-le-Monde est actuellement confronté, étant donné qu’ils doivent également assurer une fonction de protection différente.

Nous allons essayer de vous familiariser avec cette problématique particulière, tout en nous référant à notre secteur.


Un masque respiratoire couvre le nez et la bouche et se compose de différents matériaux filtrants et du masque lui-même.

La première étape importante consiste à déterminer la raison pour laquelle le port du masque buccal est préconisé. En avez-vous besoin pour vous protéger ou voulez-vous protéger les autres ?

 

Chez COPRO, nous mettons différents types de masques buccaux à la disposition de nos employés. Chacun a une fonction différente selon le risque auquel il est exposé. Dans ce cas, le but principal des masques est de protéger le porteur vis-à-vis de certains produits avec lesquels il pourrait être mis en présence. Il ne s’agit donc pas, dans un premier temps, de protéger les autres.

1. Masques buccaux FFP

Les masques buccaux dits FFP sont les masques les plus utilisés dans notre secteur. L’abréviation FFP signifie 'Filtering Facepiece Particles'. Le système de classification est constitué de trois classes FFP (FFP1, FFP2 et FFP3).

Ces masques respiratoires protègent les poumons contre la poussière, la fumée et la pulvérisation de liquide (aérosols), mais pas contre les vapeurs et les gaz. Il est prescrit dans les lieux de travail où la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) est dépassée. Il s’agit de la concentration maximale admissible de poussières, de fumées et d’aérosols dans l’air à laquelle le travailleur peut être exposé sans que cela ne cause de dommages à la santé. Si la valeur est dépassée, les masques respiratoires sont obligatoires.

Les masques respiratoires de la classe de protection FFP3 offrent la meilleure protection possible contre la pollution de l’air sur le lieu de travail. Avec un taux de fuite total de maximum 5% et une protection requise d’au moins 99% contre les particules jusqu’à une taille de 0,6 μm, ils sont également capables de filtrer les particules toxiques, cancérigènes et radioactives. Ces masques respiratoires peuvent être utilisés dans des environnements de travail où la valeur limite est dépassée pour atteindre jusqu’à 30 fois la valeur spécifique du secteur.

  • Le type Moldex 340801 FFP3 R D Airplus Provalve présente même un taux de fuite allant jusqu’à 2% et peut être utilisé dans des environnements de travail pouvant atteindre 50 fois la valeur limite.
  • Remarque : La fuite dépend fortement de l’ajustement du masque buccal. Avec une barbe de 2 à 3 jours, l’efficacité du masque buccal peut être réduite de 50% ! Avec une barbe complète, celle-ci peut aller jusqu’à 100%.

Les masques buccaux FFP3 disponibles sont bien adaptés à une utilisation dans le secteur des granulats, où l’on peut, par exemple, rencontrer de l’amiante.

La classe de protection et les exigences minimales pour les demi-masques filtrants sont données par la norme EN149:2001 + A1:2009.

Les types de masque suivants sont proposés à nos collaborateurs :

  • Moldex 340801 FFP3 R D Airplus Provalve
  • Moldex 2505 FFP3 NR D Smart
  • M-Safe 6340 FFP3 NR D

La signification des symboles utilisés est la suivante :

  • R = Réutilisable
  • NR = Non Réutilisable. Ce masque peut être utilisé plusieurs fois au cours d’une journée de travail (8h) mais ne peut plus être utilisé par la suite.
  • D = Ces masques ont passé avec succès l’essai de la poussière de dolomie. A la longue, ils résistent mieux à l’obstruction. De ce fait, la résistance respiratoire est moindre, ce qui rend le travail plus commode.

Notre conseiller en prévention Gaëtan Pluym peut toujours donner plus d'information à ce sujet.

 

2. Covid-19 : Masques buccaux jetables + masques buccaux en tissu

Chez COPRO, en plus des masques de protection FFP, les employés disposent également de masques buccaux jetables et de masques buccaux en tissu afin de les protéger contre le coronavirus.

Ce sont des masques qui ne protègent pas celui qui les porte, mais plutôt les autres personnes avec lesquelles il entre en contact. 

  1. Masques buccaux chirurgicaux :
    • Un masque buccal chirurgical est conçu pour filtrer les particules de l’air expiré, y compris les micro-organismes, et ainsi protéger la personne présente à proximité et l’environnement. Contrairement au masque FFP, qui lui, protège de l’inhalation de particules, y compris les micro-organismes, transmises par des gouttelettes ou des microgouttelettes.
    • Un masque buccal chirurgical est destiné à usage unique.
  2. Masques buccaux en tissu :
    • Ces masques buccaux ont la même fonction que les masques buccaux chirurgicaux mais sont différents car ils peuvent être lavés et réutilisés.
    • Ce type de masque devrait contenir 2 couches de tissu avec, si possible, un filtre entre les deux.

Respectez ces instructions lorsque vous mettez un masque buccal :

Comment porter un masque